samedi 1 avril 2006

Meuble de rangement pour perceuse à colonne


Le rangement est un problème que rencontre bien des gens. Que ce soit pour un nouvel appartement, une maison ou bien dans l’atelier ! Ce projet se veut un moyen d'optimiser l'espace disponible dans celui-ci, tout en optimisant son efficacité. Ayant déjà conçu une table pour ma perceuse à colonne, j'ai décidé d'y ajouter un meuble de rangement sous celle-ci.



Essence de bois : hêtre et contreplaqué d'érable
Pour la confection du meuble, j'ai opté pour du contreplaqué d'érable 3/4po. Résistant, stable, et de bel apparence tant qu'à y être ! Un panneau de MDF 1/4po a aussi été nécessaire pour l’arrière du meuble. J'y ai de plus ajouté du MDF/Masonite 1/8po sur le dessus pour obtenir une surface très rigide et durable. Pour les tiroirs, j'ai utilisé des vieux restes de mélamine blanche, question de faire un peu de recyclage dans ce projet !! Et j'ai complété avec des façades de tiroir en hêtre massif, rabotées à la main à partir de bois brut. 

Construction
La première étape de ce projet fût de préparer les panneaux de contreplaqué aux bonnes dimensions. Ne possédant toujours pas de banc de scie, beaucoup de patience et un bon guide de scie circulaire ont été nécessaires. J’ai par la suite fait une rainure de 3/4po de profond sur les bouts des 2 plus grands panneaux, question de pouvoir y installer les panneaux du dessus et du dessous.
J’ai aussi fait une rainure de 1/4po dans ces 4 panneaux, pour y insérer une feuille de MDF 1/4po à l’arrière.  Une fois celle-ci bien emboîtée entre les 4 panneaux, je me suis assuré que ceux-ci étaient d’équerre, puis collé et vissé le tout ensemble.

Une fois le caisson principal terminé, j’ai collé le panneau de MDF/Masonite 1/8po sur le dessus, puis égalisé celui-ci à l’aide d’une toupie, comme on peut le voir sur les photos ci-jointes.

L’étape suivante a été de poser les coulisses à roulement des tiroirs.  J’ai bien mesuré ceux-ci à la hauteur désiré, puis marqué l’endroit d’installation à l’aide d’une équerre.  Des instructions assez claires sont normalement fournit avec ce type de coulisse standard.  Le tout a été assez simple, mais il est important de vérifier, puis de revérifier, question de ne pas faire d’erreur.

L’étape suivante est de faire les trous arrières pour pouvoir glisser le meuble sous la perceuse.  Ce trou doit être un peu plus grand que le poteau de la perceuse à colonne stationnaire.  Celui-ci a été marqué à l’aide de compas, puis coupé avec une scie sauteuse et une lame de qualité.  J’ai fait les dessus, comme le dessous.

Par la suite, j’ai débuté la confection des tiroirs.  Encore une fois, un banc de scie m’aurait été très utile, mais je me suis débrouillé à nouveau avec ma scie circulaire.  J’ai par la suite assemblé ceux-ci, on peut les voir sur diverses photos ci-jointes.  Ceux-ci ne sont pas 100% droit, il y a un petit jeu par moment, mais le tout est compensé lors de l’installation des façades. J’ai utilisé des vis à panneaux de particules.

Suite à la confection des tiroirs, j’ai enfin pu installer les coulisses à roulement sur ceux-ci, leur pendant étant déjà installé sur le caisson du meuble.  Divers ajustements ont été à ce moment nécessaires, question de s’assurer que les tiroirs glissent bien.

L’avant dernière étape (avant la finition) fût de concevoir les façades de tiroir. Ayant des restes de hêtre suite à la confection de mon établi, mais toujours pas l’équipement électrique pour le planer et le dégauchir, j’ai prit mon courage à deux mains, et raboté tout ces beaux morceaux. Plusieurs heures ont été nécessaires pour réaliser ces 4 petites façades, mais je suis bien content du résultat. Mon établi et de bonne butés ont été bien pratiques, tout comme mes 2 rabots (Stanley No.5 et No.7).

L’installation des façades n’était pas non plus si évidente.  J’ai utilisé un pistolet à colle chaude, pour fixer les façades temporairement, question de bien pouvoir les enligner comme je le voulais et de laisser de 1/16po à 1/8po entre ceux-ci.  J’ai par la suite vissé ceux-ci par l’intérieur à l’aider de 4-5 vis chaque.

J’ai de plus ajouté 3 languettes de bois dans le haut du caisson pour protéger ce meuble qui sera dans un environnement plutôt « à risque » d’être endommagé.  Celui-ci se veut donc maintenant un peu plus résistant aux accrochages. J'ai utilisé des biscuits pour coller ceux-ci.

La toute dernière étape fût d’installer les derniers accessoires sur le meuble.  Deux roues fixes ont été installées à l’arrière, puis deux roues pivotantes, avec système de blocage, à l’avant.  J’ai préalablement testé la hauteur de celui-ci en le mettant temporairement sous le meuble à l’aide de serres, puis en roulant le meuble sous la perceuse.  Une fois la vérification faite, j’ai ajouté un petit morceau de 1/8po sous chaque roue et j’ai vissé le tout par le dessous à l’aide de vis à panneaux de particules.  Les roues sont maintenant bien solides et le meuble roule bien au dessus de la base de la perceuse, tout comme en dessous de la table pour que celle-ci soit régulièrement à une hauteur pratique.  Ainsi, le meuble de rangement devra être déplacé seulement dans de rares cas où je dois percer des trous dans des morceaux assez épais, soit plus de 3-4 pouces.  J’ai de plus installé les 4 poignées sur les façades de tiroirs. Celles-ci sont en acier « antique » et devraient durer encore plus longtemps que le meuble!

Finition : Gomme-laque ("Shellac") + Vernis à l'eau
Pour la finition, je voulais quelque chose de très solide, question d’assurer une durabilité au meuble, dans un milieu « à risque ».  J’ai donc d'abord appliqué une couche de gomme-laque (« shellac ») sur tout le meuble, puis trois couches de vernis à l’eau.  La gomme-laque permet de bien faire ressortir le grain du bois, et le vernis protège le tout à merveille. Le résultat offre un aspect légèrement brillant.

Dimensions finales
Profondeur : 22 pouces.
Largeur : 20 pouces.
Hauteur : 34 pouces (incluant les roues).

Matériaux utilisés
- Contreplaqué 3/4 d'érable.
- Hêtre.
- Colle d'ébénisterie.
- Gomme-laque "Bulls Eye Seal Coat", de Zinsser.
- Venis à l'eau.
- Panneau MDF/Masonite 1/8po.
- Panneau MDF 1/4po .
- 4 roues (2 fixes, 2 pivotantes avec système de blocage).
- 4 coulisses à roulement pour tiroirs .
- 4 poignées de tiroirs.
- Nombreuses vis à bois et à panneaux de particules.

Difficultés rencontrées
- Installation des tiroirs précise.
- Rabotage à la main.
- Maîtriser la fixation de mélamine à l’aide de vis.
- Installation précise des façades de tiroir.

Résultat final
Je suis très satisfait du résultat final.  Certains diront peut-être que j’en ai fait un peu trop pour un « simple » meuble d’atelier !  Et bien je dirais qu’ils ont probablement raison, mais que cela m’a aussi permis de pratiquer plusieurs nouvelles techniques, en plus d’obtenir un meuble qui durera très longtemps !
Enfin plus de rangement !
 
 
  
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire